verasite Pour les ados...et les autres

 Editions de Sarjas

01 décembre 2020
Bonne fête Florence

Site mis à jour le
20 mars 2020

121118 visiteurs
146288 pages vues

Extraits du Tome 1 "Verapoisse la cité des Zutors" de Dominique Noudi

 

 

Chapitre VII

  - Arkaius -

 

Le Grand Maître d'Arkaie sortit de la cabine de soulagement. Sa vessie enflammée l’obligeait à uriner toutes les vingt minutes. Arkaius souffrait d’un excès d’acidité généralisé dont pâtissaient ses organes tour à tour: hier l’estomac, aujourd’hui la vessie et demain peut être les intestins. Ce handicap le gênait dans l’exercice de ses fonctions officielles.

Arkaius savait bien qu’on riait sous cape de ses malheurs, il devinait les sourires discrets lorsqu’il quittait précipitamment l’assemblée qu’il présidait, parfois au beau milieu de son discours. Une rage froide l’envahissait alors.

Son ancien ministre des Arts, Sigmapode, l’avait appris à ses dépens qui croupissait dans un cachot pour avoir murmuré ironiquement « C’est merveilleux comme Arkaius s’enflamme dans ses discours! » Ses propos avaient été rapportés au Grand Maître par le ministre des Finances qui avait promis la place de Sigmapode au fils du Maître Forgeron, pourvoyeur d’armes officiel de la cité, et pourvoyeur officieux des cités ennemies.

 

Chapitre VIII 

  - Le secret -

 

- Lâcheuse, râla Raoustaf

Mosa se mit à rire. Quand elle lui raconterait ses aventures de la veille, il aurait tôt fait d'oublier ses ressentiments!

- C'est vrai, j'avais des choses plus passionnantes à faire que de bailler autour d'une table.

Une lueur d'intérêt s'alluma dans l'oeil de son cousin, mais il décida de bouder encore un peu.

- Tu veux dire que ma compagnie n'est pas particulièrement passionnante. Merci, c'est gentil.

Mosa s'esclaffa. Allongée dans l'herbe du jardin, elle regardait le ciel avec bonheur, heureuse d'être sortie indemne des entrailles de la terre et de se trouver là, en sécurité, à taquiner son cousin préféré.

Elle avisa une corde à noeuds qui pendait à un arbre.

- Je ne t'ai jamais vu grimper à cette corde.

- Normal, je n'y grimpe jamais.

- Pourquoi?

- Donne-moi une bonne raison de me fatiguer aussi inutilement.

 

Chapitre XIII

   - Minéfi -

 

Les ruelles étaient désertes dans la cité d'Arkaius. Depuis l'instauration du couvre feu, c'est à dire depuis l'arrivée brutale d'Arkaius au pouvoir, les habitants s'étaient résignés à se calfeutrer chez eux dès la nuit tombée. Il est vrai que la perspective de croiser le chemin des sbires de la police secrète donnait des sueurs froides, même aux coupeurs de bourse.

Une ombre projetée par l'éclairage public dansait pourtant contre le mur des maisons. Elle se hâtait. Par moment elle courait sans bruit, ou s'arrêtait à un carrefour.

La mince silhouette de Minéfi peinait à trouver des endroits où se dissimuler le temps d'observer l'espace qu'elle s'apprêtait à parcourir. Le gouvernement avait fait raser tout ce qui aurait pu servir de cachette aux noctambules: les arbres, les kiosques, les toilettes publiques, les poubelles. Restaient les encoignures de portes. Mais quand il se plaquait dans leur renfoncement, Minéfi redoutait toujours qu'il ne soit déjà occupé par quelqu'un d'autre.

 

                           Chapitre XXIV

                           - Le Désert de Molock -

 

Les dipattes trottaient l'amble avec une élégance retrouvée. Ils balançaient en avant leurs cinq pattes du coté droit, puis leurs cinq pattes du côté gauche sans jamais les emmêler.

Minéfi, hypnotisé par ces mouvements de pendule, luttait pour ne pas s'assoupir. Il avait pour tâche de surveiller la piste pour repérer les pierres qui risquaient, à cette allure soutenue, de faire basculer l'équipage.

Le Désert de Molock était heureusement peu caillouteux, contrairement au Désert Maudit dont il était séparé par une immense lande truffée de crevasses abyssales. Mais de larges pierres plates dissimulées sous une pellicule de sable rendaient la circulation dangereuse bien que la piste en ait été presque entièrement débarrassée au fil des siècles.

Page précédente Page suivante